Description générale

Le Ragdoll idéal est un chat grand et lourd, avec une large tête triangulaire, un corps long et fort, une ossature robuste et une longue queue en panache. Cette race met du temps pour arriver à maturité. Elle n’atteint pas son plein développement avant l’âge de 3 à 4 ans. Le dimorphisme sexuel est fortement marqué, les mâles étant notablement plus grands que les femelles.

Tête : en forme de triangle équilatéral, la tête présente des contours arrondis. De face, l’espace entre les oreilles semble plat. De profil, le crâne et le front sont arrondis et prolongés par un léger creux au niveau du nez qui est droit (profil dit « en toboggan »).

Museau : de longueur moyenne, le museau est arrondi. Le menton est fort.

Yeux : assez grands et ovales, les yeux sont légèrement inclinés sans pour autant être orientaux. La couleur est du bleu le plus intense possible.

Oreilles : de taille moyenne et placées dans le prolongement du triangle de la tête, les oreilles sont larges à la base. L’extrémité est arrondie. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant.

Encolure : courte, l’encolure est puissante et musclée.

Corps : de format long et substantiel, le corps est rectangulaire avec une poitrine large et ronde. La largeur entre les épaules est égale à la largeur entre les hanches. L’arrière-main, légèrement plus haute que l’avant-main, est particulièrement développée. Bien que lourd, le Ragdoll n’est pas gros ; seule une poche ventrale est acceptée.

Pattes : de taille moyenne proportionnellement avec le rectangle formé par le corps, les pattes ont une forte ossature et une musculature puissante.

Pieds : ronds et forts, les pieds présentent une pilosité interdigitale.

Queue : longue, la queue atteint idéalement la base de l’omoplate. Large à la base, elle est bien fournie et portée en panache.

Robe : mi-longue et soyeuse, la fourrure est  composée d’une importante couverture de poils de garde et de très peu de sous-poil. Elle est près du corps et s’ouvre quand le chat est en mouvement. Courte sur la face, mi-longue sur les flancs et le ventre, elle est plus longue sur le dessus de la tête, les omoplates et le dos. Une collerette, qui part de l’arrière des oreilles et se prolonge dans le cou est appréciée, surtout chez les mâles où elle donne un effet de brassière recherché. La fourrure est courte et dense sur les pattes avant, plus longues sur les pattes arrière où elle peut même former des pantalons.